Aujourd’hui, nous allons résoudre un cas épineux : comment récupérer une Session incompatible ?
Vous est-il déjà arrivé d’essayer d’ouvrir une Session Pro Tools archivée et de vous retrouver bloqué par un problème de compatibilité, pensant que votre travail est définitivement perdu ?
Pas de souci, il existe une solution simple, que je vous explique tout de suite !

Comme évoqué dans un récent article sur les nouveautés apportées par AVID lors de la dernière mise à jour de Pro Tools (2020.11), nous pouvons dorénavant bénéficier de l’intégration de Melodyne (en version Essential).
Oui, retoucher la justesse des voix de manière transparente et intuitive est enfin à notre portée, en quelques simples clics !

Les Folder Tracks de Pro Tools, deuxième partie !
Comme évoqué dans l’article précédent (à relire ou découvrir ici), la version 2020.3 de Pro Tools (Software et Ultimate) a implémenté les Folder Tracks (Pistes Dossier) si pratiques pour simplifier l’affichage et l’organisation d’une Session.
Après avoir expliqué et illustré l’intérêt des Folder Tracks Basiques, penchons-nous maintenant sur les particularités des Pistes Dossier de Routing (routing Folder Tracks)…

Depuis la version 2020.3 de Pro Tools, AVID gratifie l’utilisateur d’une toute nouvelle fonctionnalité, les Folder Tracks, ou Pistes Dossier.
Bien que ce type de pistes existe depuis des années (voire des décennies) dans Reaper ou Cubase (pour ne citer qu’eux) et même si l’on pourrait débattre longtemps de l’aspect réellement innovant d’AVID sur ce coup-là, ne boudons pas notre plaisir, restons positifs et découvrons ensemble en quoi ces fameuses Folder Tracks vont vous permettre d’améliorer votre workflow !
Spoiler : J’adore déjà !

Organisation !
Une fois n’est pas coutume, j’insisterai à nouveau sur l’intérêt, indispensable à mes yeux, de mettre en place une organisation sans faille de vos sessions et ce comme un préliminaire obligatoire au travail de mix proprement dit…

Découvrons ensemble comment automatiser un Ampli Virtuel (ou simulateur d’ampli) pour étendre la palette sonore et donner à vos mixes ce degré de finition propre aux productions abouties ! En effet, pourquoi se priver du relief et des subtilités que procurent l’automation, faisant évoluer un mix correct mais néanmoins statique vers un produit fini, détaillé et évolutif, touche de vernis comprise ! Or si l’on pense éventuellement aux suivis de volumes ou changements de panoramiques, qu’en est-il…

Dans cet article plus spécialement destiné aux débutants, j’ai décidé de revenir sur les notions de bases que sont l’utilisation des effets et notamment pourquoi vous ne devez pas les placer en Insert de vos pistes.
Formateur depuis près de dix ans maintenant, j’ai assisté à l’évolution du métier d’ingė-son, notamment grâce à l’apport indiscutable de l’informatique musicale. Cependant, tous les aspects positifs de cette démocratisation ont également amené leur lot d’aberrations, à savoir d’énormes lacunes en théorie audio de base. En gros, on s’attaque volontiers à la compression mid-side multibandes en parallèle, sans maîtriser les plus élémentaires notions de routing… Du coup, j’ai décidé de vous parler aujourd’hui des effets ou plus exactement des bénéfices que vous aurez à ne pas les utiliser en Insert…

Parmi les innovations sonores héritées des années 60-70, j’ai choisi aujourd’hui de mettre en lumière un effet spectaculaire et classique : la Reverse Reverb !
A l’époque, les supports d’enregistrement utilisés (divers formats de bande magnétique) étaient linéaires. En effet, pour pouvoir écouter le point B se trouvant musicalement après le point A (plus tard dans le temps), il fallait que la bande se déplace physiquement par rapport aux têtes de lectures (autant de têtes individuelles que de pistes).

J’aimerais revenir dans cette nouvelle vidéo sur les Options de Solo de Pro Tools, en particulier les modes AFL et PFL. En effet, ces modes de Solo spécifiques sont longtemps restés réservés aux heureux (et fortunés) possesseurs/utilisateurs de versions HD et sont aujourd’hui accessibles à chacun d’entre nous (depuis la version 12.1).
Il me paraissait donc important de passer en revue ces différentes Options de Solo et surtout de constater avec vous l’intérêt et l’impact qu’elles auront sur votre méthode de travail (le fameux workflow…).

Puisqu’il est vital de commencer un mix avec l’esprit dégagé et les idées claires, vous avez noté mon agaçante propension à vous parler régulièrement d’organisation… Non pas que je soie un maniaque obsessionnel, mais j’ai seulement validé à de nombreuses reprises l’idée selon laquelle celui qui pense gagner du temps en évitant de faire ses « devoirs » de préparation se complique la tâche à moyen terme. D’où ce deuxième article sur la Palette de Couleurs de Pro Tools…